La cité : la lumière blanche / Karim Ressouni-Demigneux

Publié le par eidole

cite.jpgDes pubs trônent partout dans la ville pour un nouveau jeu sur internet : la cité. Thomas fera partit des 10 millions de joueurs avec son ami Jonathan. La cité qu’est que c’est ? Un nouveau concept de jeu en total immersion. Le but du jeu, personne ne le connaît. A eux de le découvrir. Chaque joueur est représenté par un avatar. Après la découverte de la ville, ou tout du moins une infime partie, les joueurs commencent à créer des groupes d’amis en fonction des pouvoirs qu’ils se découvrent. Des amis dans la vie peuvent vite devenir ennemis dans le jeu…

 

Il ne me semble pas avoir vu passer ce roman sur la blogosphère et pourtant c’est une super découverte ! C’est un roman très prenant. Je l’ai commencé vendredi soir et je l’ai terminé le samedi, et c’est assez rare que je lise aussi vite ! J’ai de suite été conquise par l’histoire et j’ai vraiment hâte de connaître la suite, de savoir pourquoi ce jeu a t’il été crée ? Est-ce un test ?


On se laisse totalement immerger dans le jeu, surtout que de plus en plus d’éléments étranges se déroulent dans la cité : l’avatar continue à vivre seul lorsque le joueur est déconnecté, des avatars bien trop ressemblants à des gens de la vie réelle…


Comme Thomas on commence à oublier la vie réelle pour ne vivre que dans le jeu…


La cité : la lumière blanche / Karim Ressouni-Demigneux. Ed. Rue du monde : 2011 – 235 p.

Publié dans romans ado

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bouma 21/01/2012 14:45


tu es la deuxième à m'en dire du bien en 2 jours, il va falloir que je le lise.

eidole 21/01/2012 18:23



Oui c'est vraiment une très bonne lecture, j'ai été totalement emportée dans l'histoire. 



mandorla 18/01/2012 13:04


J'ai lu ce livre par le biais du CRILJ. Et, moi, je n'ai pas aimé... L'histoire en elle-même est pas mal. Mais, j'ai trouvé que ce roman était ecrit avec beaucoup de maladresse. Ca m'a gaché la
lecture.


 

eidole 21/01/2012 09:14



C'ai vrai que côté écriture il n'y a rien d'exceptionnel, mais je suis tellement rentré dans l'histoire que j'ai adoré. Mais il manque encore un petit quelque chose pour en faire un coup de coeur
!