Mon coeur n'oublie jamais / Agnès de Lestrade

Publié le par eidole

coeuragnes 

S’agissant d’un livre d’Agnès de Lestrade, il était assez difficile de passer à côté, d’autant plus qu’elle signe de nouveau un très beau texte comme elle sait si bien le faire. Il fallait donc que je vous en parle.

 

C’est l’histoire d’Angèle petite fille qui part pour les vacances chez sa grand-mère car sa maman est à l’hôpital, devant accoucher bientôt d’un petit frère, et son père travaille beaucoup. Angèle est contente, car sa grand-mère elle l’adore, en plus, avant c’était une super grande actrice, alors elle a toujours pleins d’histoires à raconter.

Mais en arrivant chez sa Mamia, celle-ci l’appelle Anouck,  mais c’est le prénom de sa maman. Angèle oublie vite cette petite erreur et passe des moments heureux avec sa grand-mère entre pêche aux têtards, partie de cartes… Tout va bien, sauf quand sa mamie décide de lui faire une soupe, mais une soupe avec des cerises vertes. Angèle commence à avoir peur, mais n’a personne à qui en parler. Sa mamie est bizarre, « pas un bizarre rigolo, mais un bizarre qui inquiète ».

 

On regarde le changement de la Mamia atteinte de la maladie d'Alzheimer à travers les yeux d’une petite fille.  C'est aussi une petite fille qui comprend la maladie de sa grand-mère et qui reste courageuse.

 

C’est un texte émouvant, beau, à lire à partir de 8 ans.

Publié dans romans jeunesse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Anne-Claude 04/02/2011 14:29



Bonjour,


Merci pour ce beau site et ces coups de coeur ! Présidente d'une association pour l'intégration et la valorisation des aînés dans la communauté (www.association-viva.org), j'ai monté avec une amie institutrice un projet autour du prix Chronos de littérature, pour lequel ce livre
est sélectionné, ainsi que "Mon petit coeur imbécile", et j'avais envie de vous faire part de moments forts partagés autour de ce livre. Une fois par semaine, nous réunissons la classe de mon
amie (6e genevoise, enfants de 11-12 ans) et quelques grands-mamans de 65 à 85 ans, qui ont lu les livres et nous les discutons l'un après l'autre pendant une période. La première rencontre s'est
tenue autour de "Mon coeur n'oublie jamais". En faisant le résumé, les enfants évoquaient d'abord "une grand-mère qui perd la boule ou la carte", qui "est" Alzheimer, et à mesure que l'on
discutait de ses qualités préservées, du lien entre son comportement et son parcours de vie, les mots se sont transformés par exemple en "dans les moments où elle a des problèmes de mémoire,
elle..."


Une belle manière de casser les clichés, les stéréotypes, en découvrant de beaux livres et de belles personnes !


Bien cordialement


Anne-Claude



eidole 04/02/2011 18:26



Merci bcp. C'est vraiment un très beau projet de réunir la jeunesse et les aînées. Je vais de suite voire de plus près quelle est cette association.



Herisson08 25/10/2010 21:01



Si c'est bien traité alors je note!



eidole 25/10/2010 22:52



Oui c'est un texte très beau et qui ne plonge pas dans le dramatique.



faelys 23/10/2010 16:44



tiens, il est aussi sur les étagères. Je l'avais acheté en même temps que "odette ou les tribulations d'une pigeonne" quand je cherchais des titres sur Alzheimer et je n'ai lu que le second, ton
billet me rafraichit la mémoire (c'est plutôt ironique..)



eidole 23/10/2010 17:19



tu peux t'y mettre quand tu veux, surtout qu'en 20 min c'est bouclé !